Vous êtes ici :   Accueil » Courts métrages 2018
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.clap89.com/data/fr-articles.xml

films en compétition

SANS MOT DIRE
Réalisation, scénario, montage : Quentin Lecocqphoto Sans mot dire

France / Couleur/noir et blanc    9’45’’
Production : Orange Verte, Toys Films
Cadrage : Matthieu Fabbri
Son : Ludivine Pelé
Musique originale : Moritz Reich
Interprétation : Aurélia Poirier, Julien Krug

Ambre est serveuse dans un troquet où le temps semble s’être arrêté. Évoluant auprès d’une clientèle quelque peu farfelue, elle continue à rêver au grand amour.

Fantastique


APRIETA PERO RARAMENTE AHOGA
Réalisation, scénario : David Perez Sañudophoto Aprieta pero raramente ahota

Espagne / Couleur     15’
Production : Amania Films
Scénario : Sergio Granda,
Cadrage, montage : Lluis Murua
Son : Inaki Alonso
Musique originale : Jorge Granda
Interprétation : Fernando Albizu, Adam Jezierski

Daniel se rend à un entretien de travail. S’il est choisi, son travail consistera à promener Sigfried, le chien de Cosme.

Comédie horrifique  


LAISSEZ-MOI DANSER
Réalisation, scénario : Valérie Leroy
photo Laissez-moi danser

 France / Couleur    16’40’’
Production : Offshore
Cadrage : Thomas Walser
Son : Bruno Ehlinger
Montage : Lola Butstraen
Musique originale : Clément Doumic
Interprétation : Camille Le Gall, Rebecca Finet, Eminé Meyrem, Morgane Cabot, Pierre Zéni

Mylène, cinquante-cinq ans, est femme de ménage sur un ferry. Ce soir, ses collègues lui ont organisé une fête surprise pour son anniversaire. Mais sur l’enveloppe qu’on lui tend, il y a l’ancien prénom de Mylène.

Drame


LES TROMPES DE MA MÈRE
Réalisation, scénario, production, montage : Sarah Heitz de Chabaneixphoto Les Trompes de ma mère

France / Couleur    12’10’’
Cadrage : Martin de Chabaneix
Son : Emilio Salemi
Musique originale : Nach, Selim
Interprétation : Françoise Miquelis, Sara Verhagen, Nancy Tate, Sylvain Savard,

Une jeune femme accompagne sa mère à un simple examen médical de routine. Mais elle est bientôt assaillie par une profusion de détails intimes qu’elle aurait préféré ne jamais entendre. Certaines informations devraient rester confidentielles, pas vrai ?

Comédie


RIGOR MORTIS
Réalisation, scénario, montage : Collectif Hotu, William Bernard, Pierre Boyer, Jean-Basptiste Leflaive, Dimitri Monnois, Arnauld Touyarouphoto Rigor Mortis

Suisse / Couleur     18’33’’
Production : Assemblée Créative
Cadrage : William Bernard
Son : Olivier Henchley, Maxime Fieux
Musique originale : Victor Newman
Interprétation : Stéphane Durieux, Yohann Bourgeois, Frédéric Guerbert

Igor Morty est nettoyeur professionnel. Il nettoie et fait disparaître des cadavres pour le compte d’une organisation criminelle. Mais au fond de lui, il rêve de quitter cette situation pour exprimer son talent honnêtement.

Policier


JIA
Réalisation, scénario, production : Raphaël Bouchez, Hugo Lafittephoto Jia

France / Couleur    3’54’’
Cadrage : Clément Menu
Montage : Raphaël Bouchez
Musique originale : Nicolas Fleury
Interprétation : Caidy Léna, Alexandre Nguyen, Fanny Piot

Jia s’apprête à quitter l’appartement dans lequel elle vit en couple depuis plusieurs années.    
Empreinte de mélancolie, hantée par ses souvenirs, Jia fantasmera une ultime fois ces instants intimes, précieux, et affrontera la résurgence de l’instant qui fit tout basculer.

Drame


ORDALIE
Réalisation, scénario : Sacha Barbinphoto Ordalie

France / Couleur     14’08’’
Production : Yukunkun Productions
Cadrage : Joe Cook
Son : François Meynot
Montage : Tianes Montasser
Interprétation : Michel Fau, Gaspard Ulliel, Claude Perron

À l’heure du thé, on sonne à la porte de M. Kaplan, le cinquantenaire se trouve nez à nez avec un jeune homme qu’il ne connait pas, une visite qu’il n’attendait plus.

Policier

BELLE À CROQUER
Réalisation, scénario : Axel Courtièrephoto Belle à croquer

France / Couleur     15’
Production : Les Fées Productions, Offshore
Scénario : Magali Pouzol
Cadrage : Kaname Onoyama
Son : Olivier Pelletier
Montage : Flora Volpelière
Musique originale : Erik Wedin
Interprétation : Sylvain Dieuaide, Lou de Laâge, Ophélia Kolb, Catherine Deneuve

Oscar Mongoût, cannibale gourmet, brûle d’amour pour sa voisine d’immeuble, la très végétale Melle Carotte. Cette passion semble vouée à l’échec, jusqu’à ce qu’elle l’invite à dîner.

Animation


MEMENTO MORI
Réalisation, cadrage, montage, production : Thibaud Aveneinphoto Memento mori

France / Couleur    7’18’’
Scénario : Thibaud Avenein, Nino Sinturel
Son : Jonathan Gipoulou
Interprétation : Thibaud Avenein, Nino Sinturel

Damien doit trouver une raison de vaincre sa procrastination.

Fantastique


NÉ SOUS UNE AUTRE ÉTOILE
Réalisation, scénario : Malik Rezzikné sous une autre étoile

France / Couleur     17’11’’
Production : ESRA Productions
Cadrage : Aymeric Beun
Son : Kévin le Hir / Montage : Arthur Dutil, Pierre Vallée
Musique originale : Bruno Yvars, Virginie Blais
Interprétation : Lukas K. Abdul, Audrey Garcia, Stéphane Rouabah

Un jeune couple marié mène une vie heureuse et sans problème. Mais leur vie bascule lorsqu’ils découvrent Saïd, un réfugié syrien installé à l’entrée de leur immeuble.

Drame


PUNCHLINE
Réalisation, scénario, montage : Christophe M. Saberphoto Punchline

France / Couleur    8’31’’
Production : Box Productions
Cadrage : Dino Franco Bergerglia
Son : Björn Cornelius
Musique originale : Seeb Bash
Interprétation : Alain Borek, Mehdi Djaadi, Laurent Baier, Sofiane Lovati

Deux tueurs « pros » peinent à trouver la phrase parfaite à énoncer avant de tuer Michel.

Comédie


ET MAINTENANT
Réalisation, scénario : Dominique Bylebylphoto Et maintenant

France / Couleur     17’10’’
Production : Les Films de la Cité
Cadrage : Julien Bullat
Montage : Nathan Delannoy
Son : Benoit Guérineau
Musique originale : Mathieu Alvado
Interprétation : Catherine Marchal, Slimane Dazi,
Jean-Paul Dix

Le 18 septembre 2024, le ministère de la Justice désigne la juge d’instruction Diane Malard comme son représentant officiel pour assister à un événement qui marquera l’histoire.

Drame


TOPRAK
Réalisation, scénario : Onur Yagizphoto Toprak

France, Turquie / Noir & Blanc    11’17’’
Production : Les Films Velvet
Cadrage : Laurent Navarri
Son : Rémi Chanaud
Montage : Xavier Sirven
Musique originale : Imamyar Hasanov
Interprétation : Ege Sane, Firat Celik, Eminé Meyrem, Pierre Deladonchamps

Toprak, 8 ans, traduit pour ses parents qui ne parlent pas français. Aujourd’hui, il accompagne ses parents à l’hôpital pour la deuxième échographie de sa mère.

Drame

JE SUIS TON MEILLEUR AMI
Réalisation, scénario, interprétation : David Chausse, Ambroise Sabbaghphoto Je suis ton meilleur ami

France / Couleur     2’38’’
Production : Imperatorem
Cadrage : Fabien Faure
Son : Victor Loeillet
Montage : Camille Payen

Matthieu arrive chez son pote Jules. Désemparé, Jules se confie sur son amour de collège reparti en Bulgarie sans qu’elle sache qu’il était fou d’elle.

Comédie dramatique


MON ONCLE
Réalisation, scénario : Tommy Redolfiphoto Mon oncle

France / Couleur     11’44’’
Production : LE G.R.E.C
Cadrage : Thomas Walser
Son : Benoît Chabert d’Hières
Montage : Christian Cuilleron, Benoît Chabert d’Hières
Musique originale : Albert en Short
Interprétation : Nicolas Fine, Gaspar Estève, Maria Gérard-By

Un jeune garçon passe ses vacances d’été chez sa grand-mère. Chaque matin marque le début d’une longue attente jusqu’au soir lorsque son oncle rentre du travail et lui raconte sa journée.

Drame

KAPITALISTIS
Réalisation, scénario : Pablo Munoz Gomezphoto Kapitalistis

France, Belgique / Couleur    14’37’’
Production : Origine Films, Roue Libre
Scénario : Sarah Schenkel, Xavier Seron
Cadrage : Kinan Massarani
Son : Marc Alberisio
Montage : Nicolas Bier
Musique originale : Rafaël Munoz Gomez
Interprétation : Georges Siatidis, Nikolaos Sachas, Wim Willaert, Anne Paulicevich

Le Père Noël est un capitaliste. Il apporte des jouets aux enfants riches et des pulls aux pauvres.
Nikos, 5 ans.

Comédie


POLITAIN
Réalisation, scénario, cadrage, son, montage, production : Rémi Hurlinphoto Politain

France / Couleur    5’28’’
Musique originale : Tim Fromont Placenti
Interprétation : Pauline Calme, Rémi Fourcal

Politain, un petit bonhomme en tickets de métro, est offert en cadeau. Perdu dans les méandres de la vie parisienne, il cherche à retrouver celle qui lui a donné vie.

Animation

LOVEDOLL
Réalisation : Louise Pagèsphoto1_Lovedoll.jpg

France / Couleur     14’16’’
Production : Assemblée Créative
Scénario : Stéfane Cales, Emmanuel Vignais
Cadrage : Florian Berthellot
Son : Clément Tijou
Montage : Benjamin Bassière
Musique originale : Robin Pagès
Interprétation : David Chausse, Alice Barnole, Marielle Dumas

Pour tromper sa vie solitaire et surmonter ses malaises avec les femmes, Nicolas commande une lovedoll — poupée en silicone hyper réaliste.

Policier

LE MONDE DU PETIT MONDE
Réalisation, scénario : Fabrice Bracqphoto Le Monde du petit monde

France / Couleur    15’06’’
Production : Offshore
Cadrage : Philippe Brelot
Son : Nicolas Régent
Montage : Sam Bouchard
Musique originale : Grégory Libessart
Interprétation : Delphine Théodore, Garance Bracq, Stéphane Coulon, Philippe du Janerand, Marie-Christine Adam, Jeanne Ferron

Une femme raconte une belle histoire à son bébé. À la manière d’un conte, peuplé de princes et de princesses, elle se replonge dans ses souvenirs afin de les transmettre à sa famille.

Drame


THE WAREHOUSE
Réalisation, scénario, montage : Stephen Bigotthe Warehouse

France / Couleur     6’42’’
Production : Castela Prod
Scénario : Pierre Clouet
Cadrage : Matthieu Misiraca
Son : Thibault Pelotat
Musique originale : Romain Trouillet
Interprétation : David Salles, Patrick Rocca, Jean Fornerod, Clément Naslin, Pauline Bression

Marie a disparu depuis quelques jours, la jeune femme est un peu marginale ce qui ne rend pas la chose simple pour l’équipe de 3 flics qui mènent l’enquête.

Suspense


LE CLUB
Réalisation, scénario, interprétation : Estebanphoto Le Club

France / Couleur    14’54’’
Production : Les Films Velvet, Baxter films
Cadrage :  Philippe Piffeteau
Son : Ivan Dumas
Montage : Joa Neves
Musique originale : Pierre Alexandre « Yuksek » Busson
Interprétation : Maria Verdi, Aline Lecomte

Maryse, 75 ans, découvre l’existence du didgeridoo lors d’une activité de groupe de sa maison de retraite animée par un certain Charlie. Émoustillée par cette rencontre, elle entraîne sa copine octogénaire Fabienne dans sa quête de vibrations.

Comédie

5 ANS APRÈS LA GUERRE
Réalisation, animation : Samuel Albaric, Ulysse Lefort, Martin Wiklundphoto 5 ans après la guerre

France / Couleur    16’39’’
Production : Les Fées Productions, Miyu Productions
Son : Nicolas Sacco
Montage : Julien Ngo-Trong
Musique originale : Victor Pitoiset
Interprétation : Timothée Dray, Jaffar Abdalla

Comment grandit-on avec un père irakien absent et une mère juive omniprésente ? Tim, traversé par les grands bouleversements du monde actuel, essaye tant bien que mal d’y trouver sa place.

Animation

LES PETITES MAINS
Réalisation, scénario : Rémi Allie
rphoto Les Petites Mains

France, Belgique / Couleur     15’04’’
Production : Grand Huit, Wrong Men
Scénario : Julien Guetta, Gilles Monnat
Cadrage : Kinan Massarani
Son : Renaud Duguet
Montage : Nicolas Bier
Musique originale : Léo Dupleix
Interprétation : Emile Moulron Lejeune, Jan Hammenecker, Steve Driesen, Sandrine Blancke

Léo, un an et demi, est le fils du directeur d’une usine de produits chimiques. Quand les employés apprennent la fermeture de l’usine, Bruno, un ouvrier plus radical, enlève Léo pour négocier…

Drame

Mots-clés associés

Catégorie : -

Les éditions précédentes

clap2017web.jpg Édition 2016   Édition 2015   Clap 89, affiche 2014

Vous êtes ici :   Accueil » Courts métrages 2018
 
 
Visites

 1797552 visiteurs

 53 visiteurs en ligne

Soutenez-nous
Ciné en salles
  Laissons les profits au capitaliste acheteur et marchand soit, mais laissons au réalisateur sa gloire, ce n'est pas trop demander, en bonne justice.  Georges Méliès
  Si je buvais moins, je serais un autre homme, et j'y tiens pas !  Jean Gabin - Un singe en hiver (M. Audiard)
  Je connais ton honnêteté mais je connais aussi mes classiques. Depuis Adam se laissant enlever une côte et Napoléon attendant Grouchy,
toutes les grandes affaires qui ont foiré étaient basées sur la confiance.
  
Jean Gabin - Le Cave se rebiffe (M. Audiard)
  L'essentiel, c'est de râler. Ça fait bon genre.  Jean Gabin - Mélodie en sous-sol (M. Audiard)
  Actuellement, il est à Vichy mon cher père. Ah ! c'est un homme qui a la légalité dans le sang. Si les Chinois débarquaient, il se ferait mandarin.
Si les nègres prenaient le pouvoir, il se mettrait un os dans le nez. Si les Grecs... oui enfin, passons !
  
Maurice Biraud - Un taxi pour Tobrouk (M. Audiard)
  Sans vouloir la ramener, la seule différence concrète avec des briques, c'est que vous appelez ça des tartes !  Lionnel Astier - Kaamelott, Livre I
  La culture burgonde ? Je savais même pas qu’y en avait une… Non, moi je voulais faire grec moderne, mais y avait plus de place.
Il restait que burgonde ou anglais. Aaaaanglais ! Mais c’est encore moins répandu.
  
Loránt Deutsch - Kaamelott, Livre I
  Une fois, à une exécution, je m'approche d'une fille. Pour rigoler, je lui fais : "Vous êtes de la famille du pendu ?" ...
C'était sa soeur. Bonjour l'approche !
  
Franck Pitiot - Kaamelott, Livre I,
  Arthur (à Séli) : Et si vous la ramenez, à partir de demain, vous mangez dans la pièce d'à-côté !
Léodagan : Pourquoi attendre demain ? Maintenant que l'idée est lancée ?
  
Alexandre Astier, Lionnel Astier - Kaamelott, Livre I
  C’est incroyable, j’ai l’impression de bouffer de la terre et de la bouse et du gravier,
ça sent le poulailler, mais c’est du céleri et des oignons. C’est prodigieux…
  
Alexandre Astier - Kaamelott, Livre II
  - Et toi t'as tué du monde ? - Juste des flics.  - Pas de vrais personnes ? - Nan, juste des flics.  Reservoir Dogs
   Vous savez ce qui arrive aux personnes qui tentent de se suicider ?
Dans l’au-delà on les utilise comme simples fonctionnaires !   
Otho - Beetlejuice
  C’est grossier de parler de religion, vous ne savez jamais qui vous allez offenser !  Big Fish
  Mr Treehorn n’est pas un homme convenable, il traite les objets comme des femmes...  Le Duc - The Big Lebowski
  C’est peut-être ça l’enfer, passer toute l’éternité dans c’putain d’Bruges !  Ray - Bons baisers de Bruges
  - Comment vont les jumelles ? - Triplées. - Triplées ? Comme le temps passe vite !  Brazil
  Un coupable est beaucoup moins dangereux en liberté qu’en prison... Parce que, en prison, il contamine les innocents.  Bernard Blier - Buffet froid
  Des vieux pauvres, ça n’existe pas. Radins, oui. Pauvres, non.  Benoît - C'est arrivé près de chez vous
  C’est dans ses rêves que l’homme trouve la liberté, cela fut, est, et restera la vérité.  John Keating - Le Cercle des poètes disparus
  Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.  Willy Wonka - Charlie et la chocolaterie
  La mort est éternelle, peu importe quand elle commence.  Chat noir, chat blanc
  J’ai vu toute ma vie défiler devant moi... C’était d’un ennui mortel.  Rocky - Chiken Run
  La vieillesse. C’est la seule maladie dont on ne peut espérer guérir.  Citizen Kane
  Nous on aime l’effort, mais on ne le pratique pas.  Jésus - Les Démons de Jésus
   - L’argent ne fait pas le bonheur...
- Faux ! Ça c’est des salades qu’on raconte aux pauvres pour pas qu’ils se révoltent !  
Inconnu et Gabrielle - desperate Housewives
  Dis donc on t’a jamais appris à manger avec la bouche fermée toi. C’est à toi que je cause.
J’ai l’impression d’être à côté d’un camion poubelle qui travaille, moi ici !  
Jean-Claude - Dikkenek
  Si vous parlez à dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond c’est que vous êtes schyzo.  Gregory House - Docteur House
  Vous avez un parasite, il vous reste un mois pour vous en débarrasser sinon après ça serait illégal,
mais ne vous inquiétez pas les femmes adorent ces parasites :
elles leurs mettent des bonnets et elles les amènent au parc avec d’autres parasites.  
Gregory House - Docteur House
  Ces murs ont un effet bizarre, au début on les déteste, ensuite on s’y habitue,
et on finit par en avoir besoin, c’est ça être institutionnalisé.  
Red - Les Évadés
  Vous au moins vous ne risquez pas d’être un légume
puisque même un artichaut a du cœur !  
Amélie Poulain - Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain
  Ooooh ! Il a les yeux de son papa ! Chéri, enlève les lui de la bouche...  Morticia - La Famille Addams
  C’est ça mon déguisement, je suis un fou criminel : il ressemble à n’importe qui.  Mercredi - La Famille Adams
  - Vous me demandez de recoudre votre plaie ?
- C’est comme les rideaux, c’est pareil !
- Non, c’est pas pareil, j’avais une machine.  
Kate et Jack - Lost, les disparus
  Les souvenirs sont malléables, ce sont des interprétations, rien de plus.
Ils ne font pas le poids face à la réalité.  
Leonard Shelby - Memento
  C’est ça l’avenir : chaque fois qu’on le regarde il change parce qu’on l’a regardé, et ça, ça change tout le reste.  Cris Johnson - Next
   Vous êtes cons ça fait plaisir à voir ! À chacun sa croix, moi c’est deux abrutis !  Everett à Delmar et Pete - O' Brother
   Je lui aurais volontiers pardonné son orgueil s’il n’avait pas blessé le mien.  Elizabeth Bennet à Jane Bennet - Orgueil et préjugés
  Je n’aime pas dire du mal des gens, mais effectivement elle est gentille.  Pierre - Le Père Noël est une ordure
  C’est la joie d’me revoir ou tu caches un lapin dans ton pantalon ?  Qui veut la peau de Roger Rabbit ?
   Contrairement à mon prédécesseur je ne danse pas avec les loups.  Robin de Locksley - Sacré Robin des Bois
  Je ne vais pas te faire de mal... Je vais juste t’éclater la gueule !  Jack Nicholson - Shining
  Le monde change. La musique change. Les drogues changent. Même les hommes et les femmes changent.
Dans 1000 ans, il n’y aura ni mec, ni nana. Que des branleurs.  
Trainspotting
  Il parait que celui qui a inventé la bombe atomique, il aimait vachement les gens ! Alors arrête de me rendre service, tu veux ?  Viens chez moi j'habite chez une copine
  Je ne crois plus au prince charmant. Maintenant, je crois au chantage et à la délation.  Mélanie Lupin - Vilaine
  ils vous applaudissent parce que personne ne vous comprend, et moi, ils m'applaudissent parce que tout le monde me comprend !  Charlie Chaplin à Albert Einstein
  Si tu veux réussir dans la vie, oublies la vérité  Dracula et les femmes - Le boulanger

cinéma Confluences

PARTENAIRE OFFICIEL